Articles - Fiches de lecture

La qualité de vie au travail, une idée qui fait son chemin…

Les grandes entreprises ont changé de cap…

« Le Monde éco&entreprise », daté du 26 juin 2012, consacre son dossier à la réponse apportée par de grandes entreprises au désengagement des salariés et aux risques psycho sociaux. Il fait le constat d’un regain de confiance entre les salariés à l’égard de leurs sociétés. Ainsi le climat social au sein de certaines entreprises s’améliore notablement, sous l’effet d’une approche du management qui laisse une plus grande part au respect et à l’écoute du salarié, à la reconnaissance du travail, à la transparence sur la stratégie, à l’autonomie, etc.

France Télécom y est citée comme exemple le plus significatif de ce « changement ». L’amélioration induit une meilleure performance économique, qui, dans cette entreprise se mesure, entre autre, par une réduction de l’absentéisme maladie de 7%…

Pour nous, il s’agit d’une série de bonnes nouvelles. D’abord pour les salariés et les entreprises car leur santé s’améliore. Ensuite et surtout parce que, selon l’article, « les risques psycho-sociaux ont amené les DRH à s’intéresser de plus en plus aux ressentis des salariés, qu’ils ont renforcé le management de proximité et constaté que la compétitivité et la performance passent par la dimension humaine ».

C’est vraiment là l’essentiel. Oui, la qualité de vie au travail, en travaillant la qualité des « relations » dans l’entreprise et au sein des équipes, permet d’améliorer la santé des salariés et la performance de l’entreprise… Que la « démonstration » en soit faite ne peut qu’encourager à continuer dans ce sens.

Un risque de remise en cause de ces démarches par la crise ?

Les rédacteurs de l’article s’interrogent sur la menace que la crise pourrait avoir sur l’engagement des salariés. En la matière, nous adhérons complètement à la réponse d’un DRH « pas question de changer de valeurs quand la crise arrive, pas question de laisser s’installer un sentiment de panique ! Plus la période est difficile, plus la confiance est importante.». Pour nous en effet, manager dans des valeurs générant une confiance réciproque, est de nature à passer plus facilement les périodes difficiles.

Nous pensons par contre que laisser dépendre l’attachement d’un salarié à son entreprise, à la possibilité d’y faire toute sa carrière, comme cela est suggéré dans le dossier du journal « Le Monde » est un point de fragilité des démarches présentées. Notre expérience dans des entreprises de plus petites tailles nous prouve que manager en parlant vrai aux salariés, sur tous les sujets, crée une véritable relation de confiance car elle s’inscrit dans des valeurs de responsabilité, donc de respect. En l’occurrence, signaler que l’entreprise ne peut pas donner ce qu’elle n’a pas, notamment des perspectives sur toute une vie professionnelle, débouche non seulement sur des actions en matière de formation et de sécurisation des parcours professionnels mais elles placent le salarié dans un posture d’acteur responsable.

Quoi qu’il en soit, ce dossier nous livre de bonnes nouvelles et nous invite à poursuivre la piste de l’amélioration de la  qualité des relations au travail…

Voir tous les articles – toutes les fiches de lecture

Vous souhaitez recevoir directement info-lien, remplissez notre formulaire de contact en le précisant dans votre message

Quand la qualité des
relations humaines crée
la réussite collective...